La RDC : le découpage territorial, oui… mais il y a plus que cela à faire

Guest post par le Professeur Germain NGOIE TSHIBAMBE, Professeur ordinaire au département des Relations internationales, Faculté des sciences sociales, politiques et administratives à l’Université de Lubumbashi et Professeur visiteur dans les universités de Bukavu, Kananga et Mwene Ditu.

Ce texte se présente comme une somme des réflexions que je fais à la suite d’un voyage que je viens d’effectuer à l’intérieur du Congo profond. Avec une superficie de 2.345 000 km2, le Congo s’est engagé dans une vaste réorganisation administrative et territoriale. Etat unitaire, il s’est mis à expérimenter sa politique de décentralisation. Au niveau territorial, de onze provinces, on est arrivé à 26 provinces. J’ai toujours vécu dans une ville du Congo branchée sur la mondialisation: il s’agit de Lubumbashi, une ville assise sur l’économie minière et vivant dans des interactions de dépendance avec les pays de l’Afrique australe. Cette connexion aux espaces mondialisés crée une image –dont je suis  moi-même victime – que l’on se fait du pays en général. J’ai donc pris l’avion pour atterrir à Kananga, dans un aéroport dont les installations sont très simples. Pas d’aéronef à l’aéroport si ce n’est celui qui venait d’atterrir. Un seul bâtiment vous accueille : il abrite deux salles d’arrivée et de départ ; une autre salle pour récupérer les bagages et une salle VIP qui n’est quasiment pas fréquentée puisqu’il n’arrive des VIP dans cette ville que très rarement… Continue reading